Imprimeur offset – Blog

Site search

Devis rapide ?

www.imprimerieflyer.com Imprimerie en ligne offset Lien direct :
- Prospectus
- Carte de visite
- Brochure
- Affiche

Articles récents

Demande de devis

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

captcha

Antispam texte ci-dessus ?

Blogs


La différence entre l’impression numérique et l’impression offset

machine-offset-5-couleurs

Machine Offset 5 couleurs (4 couleurs quadri CMJN + 1 couleur)


 Ceux qui s’adressent au domaine de l’impression disposent toujours de plusieurs choix, le type de papier, son format, son grammage,… ainsi que le type d’impression. Parmi les différents types d’impression existants, on peut citer la sérigraphie, la flexographie, l’impression numérique et l’impression offset. Nos études se destinent vers ces deux derniers procédés, précisément, sur la différence entre l’impression numérique et l’impression offset. Quel type d’impression choisir alors? Pour ce faire, procédons au fond du sujet en voyant dans un premier temps ce qu’est l’impression numérique ; puis d’analyser dans un deuxième temps l’impression offset; et de voir enfin leurs avantages dans un troisième temps.

 

L’impression numérique

Dans cette technique, les encres sont généralement en poudre et cuites sur la surface du papier. Le visuel s’appuie sur des imprimantes laser et il est imprimé tel quel, en une seule fois. Ce procédé permet l’impression directe sur le papier à partir d’un ensemble numérique de données. Sa particularité réside dans le fait que les étapes classiques comme le temps de mise en route de la presse sont éliminées. Par ici, l’encre en poudre doit passer de l’état solide à l’état gazeux, et ce grâce à un système de chauffage semblable aux imprimantes thermiques. Souvent, l’impression numérique laisse un fini lustré quelque soit le papier choisi sauf sur les machines numérique offset.

Le prix est claculé “au clic” et n’est pas dégressif, ou très peu. Ce qui explique le prix interessant que sur du petit tirage.

L’impression offset

Ce procédé tient son nom de l’anglais « off set » à cause du report de l’image de la plaque imprimante à un « blanchet » en caoutchouc, puis du blanchet au papier. De façon plus précise, l’image encrée du cylindre porte-plaque (ou cylindre de gravure) n’est pas reporter directement sur le papier, mais d’abord sur le cylindre porte-blanchet, à partir duquel l’encre est transférée sur le papier : la bobine recouvert de caoutchouc (ou le cylindre porte-blanchet) reçoit et transmet l’impression sur le papier. L’impression proprement dite se passe alors entre le cylindre porte blanchet et un cylindre contre-pression. Coût de réalisation des plaques est important, mais lorsque c’est plaque sont réalisée l’impression est économique et rapide ce qui explique le prix très dégressif en offset. On trouve souvent des devis à 1€ de plus pour passer de 500 à 1000 exemplaires !

Pour l’impression numérique, les encres sont liquides et sont absorbées en partie par le papier.

En tout état de cause, ces deux procédés d’impression proposent aux intéressés plusieurs avantages.

Leurs avantages

Que ce soit offset ou numérique, chacun d’eux permet de procurer plusieurs privilèges, mais qu’ils sont tout à fait différents.

D’abord, l’offset propose à ce jour un rendu d’impression identique au numérique. Son principal avantage réside dans le fait qu’il est très rentable pour les tirages de gros volumes, comportant un bon nombre d’exemplaires (generalement suppérieur à 1000 exemplaires). Toutefois, il est plus contraignant et la durée de l’opération est plus longue et hors de prix pour des tirages en-dessous de 250 exemplaires. C’est pourquoi, le choix peut s’adresser à l’impression numérique qui est plus souple et plus rapide. Pour la question de durée donc, il n’y a pas de prôblemes avec cette technique car elle réduit le délai d’édition en éliminant les étapes intermédiaires et permettant parfois l’impression et l’expédition le même jour. Les frais de départ sont minimes, donc bien adaptés aux petits volumes à partir de 1 exemplaire à 250 exemplaires.

Pour conclure

massicot-offset

Massicot (ce qui explique les débords à réaliser sur un fichier en imprimerie dû à l’écart de coupe qui peut aller jusqu’à 2 mm de chaque coté )

L’impression offset est bien adaptée pour l’impression de gros tirages (250 à 50 000 ex)  tandis que l’impression numérique est favorisée pour l’impression rapide et sur des petites quantités (1 à 500 ex) ou pour des besoins urgents de tirages adapté normalement à l’offset mais solution non économique ! A noter que sur des demandes suppérieur à 50 000 exemplaires l’impression se fait généralement en rotative.